Séances

jeudi 26 octobre 2017 - 20h30
vendredi 27 octobre 2017 - 20h30
samedi 28 octobre 2017 - 20h30
© photo Denis Grégoire© photo Denis Grégoire© photo JP Estournet© photo JP Estournet

Localiser la salle

BONAVENTURE GACON

Par Le Boudu

Spectacle conseillé à partir de 10 ans

 

Avec le sens du dire, du geste et la virtuosité acrobatique, Bonaventure Gacon crée un spectacle de clown d’une intelligence rare ! Gueule tordue, barbe foisonnante, le Boudu entre en scène, fourbu, alourdi de vieux habits et d’un drôle de nez rouge. Il a un peu mal au cœur, son petit cœur d’ogre. Ce n’est pas un clown blanc mais un auguste. Il incarne un pauvre homme, une épave. Ses mots sont pleins de trous, de vent, de honte : « Moi, j’suis méchant… j’suis méchant, moi ! ». Jamais sans doute avant ce Boudu, un auguste n’aurait osé se risquer sur la piste avec un tel aveu.

Il aura fallu tout le génie de son créateur – acteur, acrobate et poète – pour porter haut cette figure du Boudu qui se situe quelque part entre Beckett et Boudu sauvé des eaux, le célèbre film de Jean Renoir. « Notre » Boudu exécute à merveille et sans cynisme son travail de clown. Il sirote quelques verres, regarde les couchers de soleil, se fait des petits gueuletons et n’oublie pas d’être méchant du mieux qu’il peut. Nos horreurs, nos erreurs, nos grandeurs, tout, il porte absolument tout sur ses larges épaules. En nous débarrassant du pire, il nous rend le meilleur de nous-mêmes : le rire.

 

de & avec
Bonaventure Gacon


Olivier Grandperrin, création lumière | Marc Délhiat, production, diffusion

Revue de presse


  • « [...] Bonaventure Gacon fait preuve d’une exceptionnelle maturité. Aussi bon comédien qu’acrobate, aussi juste que généreux à provoquer les rires. Son Boudu a déjà sa place auprès des grands clowns de l’histoire du cirque. »

    Thierry Voisin, L’Express
  •  

    « À voir et à revoir. […] Increvable comme la recette de la purée de pommes de terre faite maison, simple et sublime comme l’œuf de Christophe Colomb, inépuisable comme l’eau du Nil. »

    Le Nouvel Observateur
  •  

    « Par le Boudu [est] un choc mémorable, au point de le placer en référence. Un de ces spectacles que l’on porte très longtemps en soi. »

    Marie Anezin, Ventilo

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires