Séances

samedi 22 avril 2017 - 20h30
lundi 12 juin 2017 - 20h30
© photo Richard Holder© photo Richard Holder© photo Richard Holder© photo Richard Holder© photo DR


Localiser la salle

CALYPSO ROSE

Far From Home

 

Avec huit cents chansons et une vingtaine d’albums à son actif, Calypso Rose est l’une des dernières légendes du calypso. Produit par Manu Chao en 2016, son dernier disque Far From Home (disque d'or) promet une tournée fiévreuse pour cette septuagénaire extraordinaire. Vraiment, un concert à ne pas manquer !

Genre musical apparu au XIXe siècle dans les carnavals de Trinidad et Tobago, le calypso est une musique cousine du mento jamaïcain, basée sur une rythmique à deux temps, propice à la danse. Comme beaucoup de musiques créées sur les traces du commerce triangulaire, la musique festive du calypso fait face à des textes qui révèlent le quotidien. Les violences faites aux femmes qu’elle dénonce dans Abatina ou les injustices sociales avec No Madam sont des chansons qui sont devenues des classiques du genre. Calypso Rose a connu ces problèmes de près et profite de chaque concert pour dénoncer avec un large sourire les travers de la société : « Une chanson peut renverser un gouvernement, placer un homme politique au pouvoir et faire que des hommes se comportent comme des êtres humains et non comme des bêtes ». Et elle en a eu la preuve : en 1974, quand Calypso Rose a chanté son indignation face au salaire de misère réservé aux domestiques de Trinidad qui travaillaient sept jours sur sept, elle a réussi à faire voter une loi plus juste.

Née en 1940 à Tobago au sein d’une famille de treize enfants, Linda McArtha grandit élevée par sa tante et bercée par un gramophone qui jouait du calypso popularisé notamment par Harry Belafonte. Alors que son père, pasteur, lui interdit cette « musique du diable », elle sera la première femme sacrée Reine du Calypso au carnaval de Trinidad en 1972 ! « C’est le Bon Dieu qui m’a donné la force et l’inspiration ». Son talent, sa gouaille et son tempérament de feu ont fait le reste.

 

avec
Linda McArtha dite « Calypso Rose », chant
Gregory Louis, batterie | Corey Atheleny Wallace, basse | David Baluteau, claviers | Jean N’Guem Ba, guitare | Fabien Kisoka, saxophone | Sylvain Bardiau, trompette

Revue de presse

  •  

    « Elle est unique. Tant par son énergie, son courage et son talent. [...] Et soyez-en sûrs : c’est le tube de l’été ! »

    Gala
  •  

    « [...] Des journalistes sud-africains l’ont surnommée « la Lionne de la jungle ». Car il y a de cela, chez la diva antillaise. »

    Le Monde

Autour du spectacle

  • Séance de dédicaces
    Calypso Rose aura le plaisir de vous retrouver à l'issue du concert pour une séance de dédicaces.

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires