Séances

mardi 06 novembre 2018 - 20h30
mercredi 07 novembre 2018 - 20h30
© photo L. Chourrau© photo G. Cuartero© photo G. Cuartero© photo L. Chourrau

Localiser la salle

COLLECTIF EUDAIMONIA

Richard II

de William Shakespeare

 

Écrite par William Shakespeare en 1595, La Vie et la mort du roi Richard II, conte l'abdication de ce roi, dont le règne a duré vingt-deux ans (1377-1399). Cette pièce historique commence après l'assassinat du duc de Gloucester, oncle du roi. Suite à une querelle à ce propos, Richard bannit Bolingbroke, duc de Lancastre, et Mowbray, duc de Norfolk. Profitant d'avoir pillé la fortune de Jean de Gand, père de Bolingbroke, il part faire la guerre en Irlande. À son retour, Bolingbroke est revenu en Angleterre et réclame son héritage. Forcé (ou non, selon les interprétations), Richard donne son royaume et sa couronne à Bolingbroke qui devient Henry IV, nouveau roi d'Angleterre. Sur un malentendu (ou non, selon les interprétations...), le nouveau roi fera assassiner Richard, emprisonné et tourmenté par la folie.

Pourquoi Richard décide-t-il d'abandonner si promptement le pouvoir ? Et si cette chute n'était en fait que le geste le plus royal que Richard pouvait accomplir ? Dans la pièce, tout est jeu de pouvoir, vilain jeu qui tourne vite au massacre. Il faut donc passer son temps à se laver les mains car la soif de pouvoir n'est efficace que bien insidieusement masquée. Richard se lave les mains dès le début. Certes, il a tué son oncle. Mais, peu à peu, ce n'est plus lui qui a soif de pouvoir. Cette soif laisse place à une fièvre poétique. Ses mains ne se tâchent plus car il abandonne totalement l'addiction au pouvoir, éternellement liée au sang, pour pénétrer un autre monde, fou, féerique, malade du verbe.

Le metteur en scène Guillaume Séverac-Schmitz relève avec brio et audace le défi de monter ce chef-d’œuvre. L’énergie des acteurs est de chaque seconde. Si la scène est vide au départ, elle se remplit très vite de bruit, de larmes et de fureur pour offrir un spectacle vibrant qui ne laisse pas de répit.

 

Guillaume Séverac-Schmitz – Collectif Eudaimonia, mise en scène
Clément Camar-Mercier, traduction, adaptation, dramaturgie

avec
Jean Alibert, François de Brauer, Olivia Corsini, Baptiste Dezerces, Pierre Stefan Montagnier, Thibault Perrenoud, Nicolas Pirson

 

Emmanuel Clolus, scénographie | Pascale Bongiovanni, lumières | Yann FranceGuillaume Séverac-Schmitz, création sonore | Emmanuelle Thomas, costumes, régie costumes | Yann France, régie générale et son | Pascale Bongiovanni, régie lumières | Emmanuelle Ossena, Charlotte Pesle-Beal – EPOC productions www.epoc-productions.net, administration, production, diffusion | Mathilde Ahmed, chargée de production

production déléguée : collectif Eudaimonia
coproduction : Théâtre de l’Archipel – Scène nationale, Perpignan | Les Théâtres Gymnase-Bernardines Aix-Marseille | Théâtre Montansier de Versailes | Le Cratère – Scène nationale, Alès
avec l’aide de : Préfecture de la Région Occitanie – DRAC | Région Occitanie – Pyrénées-Méditerranée | Conseil départemental de l’Aude | Dispositif d’insertion de l’école du Nord EPSAD/CDN Lille-Tourcoing soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture (DRAC Hauts-de-France) | Spedidam
avec le soutien de : ARCAL – Compagnie nationale d’art lyrique | Théâtre Jacques Cœur de Lattes | compagnie Sandrine Anglade | Réseau en scène Languedoc-Roussillon – réseau de diffusion
remerciements : Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (CNSAD) | Théâtre le Sillon, Clermont-l’Hérault | Conservatoire de Vincennes | Hortense Girard (advices for blood and special effects) | Maison des Arts et de la Culture – Scène nationale, Créteil | La Colline – Théâtre national
construction des décors : Les Ateliers du Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique
construction des accessoires : Atelier du TDA – Scène nationale, Perpignan
Guillaume Séverac-Schmitz est artiste accompagné par Les théâtres Aix-Marseille et artiste associé au Théâtre de l’Archipel – Scène nationale de Perpignan pour la création de Richard II.
Richard II a été créé en novembre 2015 à l’Archipel-scène nationale de Perpignan
Guillaume Séverac-Schmitz est artiste associé au Cratère – Scène nationale, Alès.

Le mot des programmateurs

  • « Richard II n’est pas la pièce la plus connue de Shakespeare, elle n’en est pas moins l’une des plus intéressantes. C’est l’histoire d’un roi déchu et faible mais, bien plus que l’arrière plan historique, c’est la victime qui gravit son calvaire en usant de tous les fantasmes du langage, que le génie du dramaturge sublime, qui nous touche. Portée par une équipe généreuse et une mise en scène au cordeau, Richard II semble avoir été écrite aujourd’hui, pour chacun d’entre nous. On est à l’unisson de cette enthousiasmante production. »

Revue de presse

  •  

    « Le collectif Eudaimonia s’empare de cette pièce magnifique et vibrante avec une créativité et une générosité qui témoignent de l’universalité du théâtre de Shakespeare. Une équipe qui célèbre le théâtre comme une fête populaire et profondément humaine. »

    Théâtre-contemporain.net
  •  

    « Clément Camar-Mercier [...] parvient à fusionner avec brio une langue épique historique et un souffle poétique contemporain. [...] Pour faire vivre cette intrigue âpre et dense, tout en tension dramaturgique, les comédiens tiennent une présence sans faille dans un rythme dynamique et des déplacements chorégraphiés. La scénographie flamboyante crée des tableaux enchanteurs enchevêtrant les siècles sur une musique qui va du baroque à l'électronique. »

    Marina Da Silva, L'Humanité

Vos avis

Dani et Jean-Charles, 19-11-18 16h37:
Belle performance des acteurs-actrices pour cette pièce pas forcément facile, – les liens et les motivations des personnages doivent se mettre en place ! Il nous manque peut être l’environnement historique pour mieux apprécier le texte. Je ne suis pas sûr que la « pluie » apporte beaucoup, et je regrette ce qui ressemble à un effet de mode : déshabiller les acteurs.
Très bonne soirée au demeurant.

Donnez votre avis

* champs obligatoires