Séances

jeudi 09 novembre 2017 - 20h30
vendredi 10 novembre 2017 - 20h30
© photo Philippe Jolet et Thomas Dessein© photo Philippe Jolet et Thomas Dessein© photo DR© photo DR© photo DR© photo Philippe Jolet et Thomas Dessein© photo DR© photo J Van Belle WBI© photo J Van Belle WBI© photo Nicolas Bomal© photo DR
LES MOTS PERDUS

Localiser la salle

COLLECTIF LES ALICES

Les Mots perdus

de François Kah

Spectacle conseillé à partir de 7 ans

 

« Depuis que les tuyaux s’appellent des boyaux, l’eau a mauvais goût. Tout le monde est salade et l’hôpital est fermé pour cause de crève. Plus rien ne va. Plus serponne ne comprend serponne et tout va à veau l’eau... ! »

Très librement inspirée du Prince de Motordu de l’auteur et illustrateur Pef, Les Mots perdus est une fable sur le pouvoir des mots. C’est l’histoire des maux des mots d’un petit prince destiné à devenir un grand roi. L’histoire, aussi, d’un peuple rendu muet et d’une station de radio bavarde, de deux tantes qui n’ont pas leur langue dans la poche et d’un précepteur pressé et pressant...

Le collectif Les Alices poursuit sa réflexion sur la modification contrôlée du langage. Il s’adresse aux spectateurs pour leur transmettre l’envie de jouer avec les mots et les sensibiliser au pouvoir que ceux-ci donnent à celui qui sait s’en servir. Il réjouit les plus grands avec d’authentiques trouvailles qui font éclater les rires.

Si les mots sont au centre du propos, ils ne disent pas tout. Inspiré de l’œuvre du peintre russe Kasimir Malevitch, l’univers visuel du spectacle est remarquable. Par la musique, la lumière et les couleurs, la pièce s’articule en différents tableaux où évoluent quatre formidables comédiens. Jeux de corps et jeux de mots s’entrechoquent pour entraîner le public dans une épopée tragi-comique tout en couleurs et en contrepèteries. Drôlement inventif et sérieusement déjanté, Les Mots perdus est une belle fable pour libérer les mots !

 

Des représentations sont organisées dans le temps scolaire (renseignements : 05 59 55 85 05).

 

François Kah, texte, mise en scène

avec
Natalia Dufraisse, Caroline Taillet, Amélie Lemonnier, François Kah

Revue de presse

  •  

    « Une belle fable, haute en couleur. Bonheur d’entendre rire les enfants. »

    Le Ligueur
  •  

    « [...] La pièce est menée tambour battant. [...] Fantaisie et peps au programme pour prôner l’essentielle liberté. »

    La Libre Belgique

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires