Séances

mercredi 03 mai 2017 - 20h30
jeudi 04 mai 2017 - 20h30
© photo Mathilde Delahaye© photo Mathilde Delahaye© photo Mathilde Delahaye
Teaser - Tartuffe d'après Tartuffe d'après Tartuffe d'après Molière - Guillaume Bailliart/GroupeFantomas

Localiser la salle

GROUPE FANTÔMAS – GUILLAUME BAILLIART

Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière

 

Le comédien Guillaume Bailliart a fait un pari osé : interpréter seul en scène l’ensemble des rôles de l’une des plus célèbres pièces de Molière, Tartuffe ou l’imposteur. Avec une énergie débordante, une diction et une gestuelle des plus justes et précises, le résultat est tout simplement époustouflant !

Sur un plateau presque nu, trônent au milieu de l’espace, une grande table et les noms des personnages collés sur de grandes étiquettes au sol. Tour à tour, le comédien donne vie aux différents protagonistes dans le formidable et fol enchaînement des mille neuf cent soixante deux alexandrins qui composent la pièce. Et le tout est déclamé les yeux fermés ! Une idée simple mais brillante, comme pour mieux laisser à chacun la possibilité d’imaginer celui à qui l’on s’adresse et se concentrer sur le verbe. Seul Tartuffe garde les yeux ouverts, en signe du pouvoir qu’il exerce sur les autres personnages.

Au-delà de la performance de Guillaume Bailliart, la lecture qu’offre le Groupe Fantômas de l’œuvre est intelligente et rafraîchissante. Une belle performance d’acteur et une grande réussite !

 

Guillaume Bailliart, conception, jeu

accompagné par Vivianne Balsiger

 

Jean Martin Fallas, lumière

 

production : Groupe Fantômas
avec le soutien de : Théâtre de la Cité Internationale | Théâtre de l’Elysée-Lyon | Théâtre Théo Argence | Ramdam, Sainte-Foy-lès-Lyon
Le Groupe Fantômas est une compagnie théâtrale subventionnée par la DRAC Auvergne – Rhône-Alpes, la Région Auvergne – Rhône-Alpes et la Ville de Lyon.

Revue de presse


  • « Si la causticité de la langue de Molière n’a jamais aussi bien sonné, c’est [...] parce que cette adaptation resserrée sur 1h10 a un propos on ne peut mieux défini, qui cogne jusqu’à la dernière minute : aux jeux de pouvoir et de séduction biaisés, entre deux éclats de rire, apparaît toute l’horreur de la contrainte, qu’elle surgisse du désir arbitraire de Tartuffe tournant au viol ou d’un contrat de mariage virant à la dictature domestique. L’adaptation de Molière la plus intelligente et la plus dévastatrice qu’on ait vue depuis longtemps. »

    Luc Hernandez, Tribune de Lyon

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires