Séances

mardi 12 janvier 2016 - 20h30
© photo Martyna Pawlak© photo Martyna Pawlak© photo Esther Marek© photo Yann Orhan© photo Alexandre Ah Kye© photo Alexandre Ah Kye© photo Esther Marek© photo Alexandre Ah Kye© photo Esther Marek

  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
Localiser la salle

LES CHICHE CAPON

LA 432

 

Clowns sous acide, burlesques et déjantés, les Chiche Capon dédient leur dernier spectacle à la musique. Un show livré par des artistes que l’on ne peut véritablement qualifier de musiciens.

Il y a le petit chef mégalo et autoritaire, l’ingérable prêt-à-tout en perruque blonde, le géant maladroit et long à la détente, enfin le vrai musicien qui tente vainement de cadrer ses trois acolytes fous furieux. Ils nous convient à un voyage musical planétaire : du nord-américain, à l’hindou en passant par le jazzman plus ou moins doué, le slameur pataphysique et le chanteur de charme... Tout cela avec des numéros de cirque et une belle dose d’humour.

Dans l’univers des Chiche Capon, rien ne va comme prévu. Chaque événement accidentel leur rappelle de manière récurrente leur tendance à la désorganisation et au déséquilibre. Cela donne lieu à des gags plus gros qu’eux, sans limites ni censure. D’irrésistibles potaches !

 

Fred Blin, Patrick de Valette, Ricardo Lo Giudice, Matthieu Pillard, texte
Les Chiche Capon, Karim Adda, Raymond Raymondson, mise en scène

avec
Fred Blin, Patrick de Valette, Ricardo Lo Giudice, Matthieu Pillard

 

Vous aimerez sans doute découvrir… Et pendant ce temps, Simone veille !, Compagnie 14:20, Soirée magique, Compagnie les Chiens de Navarre, Quand je pense qu’on va vieillir ensemble

Revue de presse

  • « (...) Vous pourrez vous surprendre à hurler de rire quasiment sans prendre de pause. Ici, l’humour est à la rigolade et il y a longtemps qu’on n’en espérait pas tant. »

    A Nous
  • « Des mille façons de faire rire les contemporains, le burlesque est sans doute la plus universelle. Encore faut-il en avoir le talent. Et la folie. »

    Jean-Luc Jeener, Figaroscope

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires