Séances

vendredi 09 mars 2018 - 20h30

RESERVER

© photo DR© photo DR© photo DR
Localiser la salle

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D'EUSKADI

Chostakovich - Beethoven

Trente-cinq années après sa création, l’Orchestre Symphonique d’Euskadi est une formation de référence nationale, relevant d’un très haut niveau d’exigence. Un orchestre de son temps, fermement engagé vis-à-vis de la diffusion de la musique symphonique de toutes les époques, qui s’intéresse aussi tout particulièrement à la création et au développement de la musique basque.

Habitué des tournées internationales et menant une activité permanente à Vitoria, Bilbao, Saint-Sébastien et Pampelune, l’orchestre est convié à Saint- Jean-de-Luz pour un concert exceptionnel. Dirigé par Robert Trevino, son nouveau chef, il accueillera le violoniste Dmitri Makhtin, dernier descendant de l’école de Leopold Auer qui met la virtuosité au service de la musicalité.

Force émergente de la scène musicale internationale, Robert Trevino a collaboré et dirigé nombre d’orchestres prestigieux dont le New York City Opera, le Boston Symphony Orchestra, les Philharmoniques de Los Angeles, Boston, Saint-Pétersbourg, le Suwon Philharmonic of South Korea... Le talentueux chef débute sa première saison à la direction de l’Orchestre Symphonique d’Euskadi.

Né à Saint-Pétersbourg en 1975, Dmitri Makhtin est l’invité régulier de nombreux orchestres (philharmonique de Saint-Pétersbourg, philharmonique de Radio France, symphonique de Singapour,...). Au cours de la saison 16-17, il s’est produit avec les orchestres philharmoniques de Monte-Carlo et de Marseille, à l’Auditorium du Louvre, au Musée Pouchkine de Moscou, à la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, à la salle TivoliVredenburg ainsi qu’aux festivals Pietrasanta et à la Folle Journée de Nantes.

Programme
Dmitri Chostakovich, Concert pour violon et orchestre n°2
Ludwig van Beethoven, Symphonie n°2

 

Robert Trevino, direction

avec
Dmitri Makhtin, violon | Orchestre Symphonique d’Euskadi

Revue de presse

  • « Succession de virtuosités chantantes, quasi dansantes, voici un violoniste qui a choisi son camp : celui de la musicalité avant la force, la suggestion plutôt que la démonstration ou l’artifice. »

    La Voix du Nord
  • « Succession de virtuosités chantantes, quasi dansantes, voici un violoniste qui a choisi son camp : celui de la musicalité avant la force, la suggestion plutôt que la démonstration ou l’artifice. »

    La Voix du Nord

Vos avis

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

* champs obligatoires