Cécile Léna

Scénographe rompue aux collaborations de tous types avec des metteurs en scène, Cécile Léna a quitté le territoire des grandes salles pour plonger dans ses propres créations : la construction de boîtes, étranges maquettes qui n’en sont plus, traversées de sons, de lumières et de voix, où un petit monde, souvent ancré dans la nostalgie des années trente aux années soixante-dix, apparaît, s’anime légèrement (pas comme on pourrait le croire) pour nous raconter des histoires. Découvrir cette artiste, c’est entrer dans des chambres d’hôtel minuscules, des bords de routes désertés, des bureaux hauts comme trois pommes. Vous voici, spectateur unique, à porter durant quelques minutes votre regard vers ces lieux réduits, réalisés avec un soin étourdissant, tandis qu’une bande-son, dite par le comédien Thibault de Montalembert, vous hypnotise en quelques instants pour en raconter les histoires. Radio Daisy ; Le Boxeur et la trapéziste et Jazzbox sont les trois réalisations présentées cette saison d’une créatrice dont les œuvres tournent dans toute la France.

Entretien avec Cécile Léna