Les Naufragés

Emmanuel Meirieu

Compagnie Bloc opératoire

Les Naufragés

Emmanuel Meirieu

Compagnie Bloc opératoire

Avec Les Naufragés, Emmanuel Meirieu nous donne à écouter le témoignage poignant d’un homme qui est parti vivre avec les oubliés, les indigents, les naufragés… et leur érige un monument théâtral bouleversant.

Nous les côtoyons tous les jours. Souvent ils sont ivres et peinent à mendier. Ils sentent mauvais, vocifèrent et font peur. Nos regards se détournent. Qui sont ces marginaux aux visages  ravagés ? Ce sont les clochards. Fous d’exclusion. Fous de pauvreté. Fous d’alcool. Et victimes surtout. De la société et de ses lois.

Avec la complicité du comédien François Cottrelle, dans un décor spectaculaire, Emmanuel Meirieu porte à la scène le best-seller de Patrick Declerck, anthropologue, psychanalyste et philosophe qui, pendant quinze ans, a suivi les clochards de Paris. D’abord incognito, en immersion complète, il partage leurs nuits au centre d’hébergement d’urgence de Nanterre. En 1986, il ouvre la première consultation d’écoute destinée aux SDF. Il rencontre Raymond, qui devient son ami. Une nuit d’hiver, Raymond se laisse mourir de froid devant le centre d’accueil. Après sa mort, Patrick essaye de comprendre.  ●

D'après :Les Naufragés, Avec les clochards de Paris de Patrick Declerck — Mise en scène  : Emmanuel Meirieu — Adaptation : François Cottrelle, Emmanuel Meirieu — Avec : François Cottrelle, Stéphane Balmino — Musique : Raphaël Chambouvet — Costumes : Moïra Douguet — Maquillage : Roxane Bruneton — Lumières, décor, vidéo : Seymour Laval, Emmanuel Meirieu avec la collaboration de Jean-Michel Adam — Son : Raphaël Guénot, Félix Muhlenbach — Création : le 5 juin 2018, Les Nuits de Fourvières, Lyon

mar. 08.12.20 > 20h30
Bayonne > Théâtre Michel Portal

Théâtre
À partir de 14 ans
Durée : 1h05

Tarifs

Enfant & adhérent 15-25 ans : 10 €Adhérent réduit : 14 €Adhérent classique : 18 €Tarif plein : 26 €Places numérotées

La presse en parle

"Emmanuel Meirieu est un maître de l’émotion tragique, qui puise à grandes brassées dans l’obscurité. [...] Sur scène, le texte est on ne peut plus incarné par François Cottrelle, qui crache ses mots comme s’ils lui brûlaient la langue, dans l’obligation de dire."

Jean Talabot, Le Figaro

aller plus loin

Évocations des déclins du monde

8 spectacles