REQUIEM POUR LES VIVANTS

Delphine Hecquet

Cie Magique-Circonstancielle

REQUIEM POUR LES VIVANTS

Delphine Hecquet

Cie Magique-Circonstancielle

Chaque été à Marseille, de jeunes gens sautent du haut d’immenses rochers, dans les calanques ou de la Corniche Kennedy. Ils le font au péril de leur vie, pour quelques secondes d’adrénaline… Delphine Hecquet raconte la mort de l’un d’entre eux et explore comment ceux qui restent œuvrent pour donner une réponse à cette absence. Entre musique, théâtre et danse, la metteuse en scène et autrice bordelaise, en compagnie de huit artistes hommes et femmes danseurs, comédiens et chanteurs invente une œuvre émouvante et généreuse, où passé et présent s'entremêlent pour parler de ce deuil presque impossible. Ce Requiem pour les vivants est un acte théâtral pour aider ceux qui s’égarent à s’accepter.

mer. 20 + jeu. 21.11.24 > 20h
Anglet > Théâtre Quintaou (grande salle)

Théâtre - Danse - Musique
Durée : ≈ 2h

Tarifs

  • Enfant & adhérent 15-25 ans : 10 €
  • Adhérent réduit : 14 €
  • Adhérent classique : 18 €
  • Tarif plein : 26 €
Places numérotées

En coréalisation avec l'Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine

Texte et mise en scène : Delphine Hecquet / Avec : Marie Bunel, Damoh Ikheteah, Claire Lamothe, Léo-Antonin Lutinier, Ángel, Martinez Hernandez, Julien Ramade, Hugo Thabaret, Mathilde Viseux / Écriture du livret du requiem : Delphine Hecquet / Collaboration artistique, assistanat à la mise en scène : Aurélien Hamard-Padis / Écriture chorégraphique : Ángel Martinez Hernandez, Vito Giotta / Scénographie : Matthieu Sampeur / Création lumière : Jérémie Papin / Assistanat à la scénographie, création costumes : Loïse Beauseigneur / Création sonore : Félix Philippe / Création vidéo : Pierre Martin / Composition musicale : Sébastien Trouvé / Direction de chœur : Jérémie Poirier-Quinot / Régie générale et plateau : Jean-Philippe Bocquet

Production : Magique-Circonstancielle
Coproduction : OARA - Office Régional Artistique Nouvelle-Aquitaine / Scène nationale du Sud Aquitain-Bayonne / La Comédie-CDN de Reims / Le Méta-CDN de Poitiers / Le Théâtre de Gascogne - Mont-de-Marsan (Scène Conventionnée d'intérêt National – Art en Territoire) / Le Parvis, Scène nationale de Tarbes / L’Empreinte Scène nationale Brive-Tulle / La Scène nationale Albi-Tarn / Châteauvallon-Liberté, Scène nationale

MARTHE

"Moi j’ai besoin de ça, j’ai besoin d’avoir des points de côté. Quelque chose qui me rappelle que je suis fragile. Si tu restes là, au bord, t’auras jamais de point de côté, alors peut-être que ça te rassure, mais moi c’est tout le contraire. J’ai compris ça très tôt, qu'il fallait que je me souvienne que je suis fragile et que quelque chose d’extérieur me le rappelle : une bagarre, une bousculade, un peu trop de vitesse sur la route, m’attarder tard le soir dans un endroit ghetto et marcher au bord des routes sans trottoirs, une maladie. Si on ne le fait pas, on oublie d’être mortel et ça désordonne toute l’existence, on n’a pas le droit de faire ça, de se faire croire qu’on est là pour toujours." (Extrait de Requiem pour les vivants de Delphine Hecquet)